Innerarity - Ethique pour une humanité postmoderne

De Jean-Paul Coujou

Support des UpBooks

Daniel Innerarity (Bilbao, 1959) est professeur d'histoire de la philosophie à l'Université de Saragosse et Directeur de l'Institut de gouvernance démocratique. Après des travaux sur l'idéalisme allemand, ses nombreux essais se sont focalisés sur la relation entre l'éthique, la société et la politique dans le monde contemporain. Il a notamment publié : Ética de la hospitalidad (Península, 2001), La transformación de la política (Península, 2002), La sociedad...

En savoir plus

Daniel Innerarity (Bilbao, 1959) est professeur d'histoire de la philosophie à l'Université de Saragosse et Directeur de l'Institut de gouvernance démocratique. Après des travaux sur l'idéalisme allemand, ses nombreux essais se sont focalisés sur la relation entre l'éthique, la société et la politique dans le monde contemporain. Il a notamment publié : Ética de la hospitalidad (Península, 2001), La transformación de la política (Península, 2002), La sociedad invisible (Espasa Calpe, Madrid, 2004) et en 2015, La política en tiempos de indignación (Galaxia Gutenberg, Barcelone).

L'auteur propose à son lecteur des lignes d'orientation philosophiques permettant de décrypter la complexité croissante d'un monde social en devenir, à la temporalité multiple, dénué de centre, à l'idéologie indéfinissable et confronté à une technocratie en crise.

Ces orientations ont pour objectif, d'une part, la détermination de la spécificité du politique et du soubassement éthique qu'elle implique, ainsi que la reconnaissance de l'héritage qu'elle présuppose; ce dernier correspond à celui des sciences ayant abandonné au XX° siècle dans leur représentation du monde le postulat métaphysique d'un déterminisme systématique pour s'ouvrir aux catégories épistémologiques de la contingence, du chaos, de l'indétermination et du désordre qui ne manqueront pas d'affecter notre image du social.

D'autre part, la recherche du sens de ce que nous sommes politiquement s'accompagne de la reconnaissance dans la réalité sociale d'une mouvance et d'une plasticité non immédiatement perceptibles, par delà des catégories dominantes et apparemment invariables (l'État national, la civilisation occidentale, la temporalité unifiée ou les espaces délimités); elle implique également de prendre acte de la diversification contemporaine des contextes (à travers les risques partagés, l'interdépendance, la vulnérabilité, la mobilité et la communication dans une ère de la globalisation). La complexification croissante de nos sociétés ainsi que des interactions internes et externes qui en résultent dans le processus de la mondialisation, accroît l'étrangeté de l'expérience de la différence synthétisée par les dualités proche/lointain, familier/étrange, privé/public, ami/ennemi. Ce qui, initialement à travers ces catégories, constituait une ligne directrice, notamment pour la pensée politique moderne, exige désormais, pour Innerarity, une reconfiguration afin d'être en mesure de rendre compte de la pertinence de la distinction entre "nous" et "les autres", présente dans tout vivre-ensemble.

Selon le projet d'une théorie du "nous" et de son mode d'être, trois moments constitutifs de la démarche de Daniel Innerarity permettront d'y répondre: 1°) celui contribuant à l'explicitation de notre identité constituante à partir d'une remise en question du socle théorique des perspectives classiques de la subjectivité, 2°) celui visant à la détermination des histoires que nous sommes à partir de la considération de notre précarité et de notre finitude, 3°) celui rendant intelligibles les limites de la communauté à partir des représentations la constituant et des transformations la façonnant: la globalisation financière et économique, la transformation des espaces sociaux, les guerres nouvelles et le terrorisme, la médiatisation du politique, la construction culturelle de la peur, la logique d'anticipation du futur ou le renouvellement des utopies.

Face aux contradictions du monde contemporain et, notamment, des démocraties de masse et de marché minées dans leur fondement même par la loi d'airain de la mondialisation, il devient impératif de se donner les moyens d'en produire une interprétation critique et cohérente. C'est ce défi que relève Daniel Innerarity et que met magistralement en lumière Jean-Paul Coujou dans cette étude exceptionnelle.

Moins de détails

Prix : 28,00 € | ISBN : 9782371682276

Un livre de Jean-Paul Coujou

Jean-Paul Coujou Jean-Paul Coujou est membre de l'Institut Michel Villey (Paris). Agrégé de philosophie chaire supérieure, docteur (Paris I Sorbonne) habilité à diriger des recherches (Paris IV Sorbonne), il a suivi une formation... En savoir plus sur Jean-Paul Coujou >

Acheter ce livre maintenant :

Puce UPPRVOUS POURRIEZ AIMER

  • Transhumanisme et posthumanisme - Nos futurs... en mode "cyber" ?en 40 pages de Michel Nachez En savoir +

  • L'humanisme en marche de Jean-Francis Dauriac En savoir +

  • Le tourisme - Réflexions sur un fait du monde de Philippe Duhamel En savoir +